Pourquoi je ne veux pas baisser les bras ? (combats sociaux de l’Union Européenne).

A mes amis européens…

Si j’écris aujourd’hui c’est pour mettre en garde. Mettre en garde comme je l’ai fait il y a quelques jours pour ACTA.
J’ai le besoin impérieux de partager ma colère. Je ne suis pas en colère contre le système ; pas en colère contre mon gouvernement (enfin si, mais ce n’est pas mon principal sujet d’indignation…) Cet article n’est pas étayé d’information économiques, de chiffres… Il n’a pour autre but que de vous faire part de mon sentiment.

Si je suis en colère aujourd’hui ; c’est contre les manipulations dont on fait les frais.

Je lis, j’écoute, j’observe ; et je vois partout des fautes rejetées sur les citoyens.
Si tout va mal, c’est de la faute des syndicalistes, des épargnants, des étrangers, des chômeurs, des patrons … Bref ; de nos compatriotes…

Ne nous trompons pas de cible !

Aujourd’hui en Belgique ; des milliers de gens sont descendus dans la rue pour faire grève. D’importants combats sociaux sont en cours en Europe ; et ces gens voulaient faire entendre leur voix ; comme toute démocratie leur en donne le droit.
Or, en analysant la couverture médiatique de cet évènement ; je me rends compte qu’on a énormément parlé des pauvres gens empêchés d’aller travailler ; de la perte économique ; et des vilains syndicalistes qui empêche la Belgique d’être compétitive…

La question est, selon moi : Qu’est-ce que j’attends pour demain ?

Doit-on vraiment pratiquer une politique sociale nivellant vers le bas ?
Doit-on prendre la Chine comme exemple ? L’Allemagne ?
Dois-je rappeler les inégalités sociales dans ces pays ? Dois-je souligner que le travailleur n’y est plus qu’une marchandise ?
Jusqu’où irons-nous ?

Doit-on travailler 60h/ semaine pour être compétitifs ? Doit-on abandonner tout ce pourquoi nos grands-parents se sont battus ?
Ou bien alors… essayerons-nous de niveler vers le haut ?

Si je pousse ce raisonnement au paroxysme ; doit-on supprimer les gens qui n’apportent pas de valeur ajoutée ? Les vieux, les malades, les chômeurs, les handicapés… Ca vous rappelle quelque chose ? C’est fait exprès ! L’Allemagne nazie avait le même raisonnement.

Même période de crise, mêmes discours… voyez les résultats de l’extrême droite en Europe.
Quoiqu’il se passe de difficile, ce sera toujours de la faute de  «  l’AUTRE ». Et ça arrange bien les multinationales, les gouvernements et les grosses fortunes. Pendant  qu’on se tire tous dans les pattes ; on ne se révolte pas.

DANGER !!

Je vais vous rappeler une chose importante :

«  Dans l’Union européenne, 116 millions de personnes sont menacées par la pauvreté et 42 millions (soit 8 %) vivent « dans un dénuement matériel extrême et n’ont pas les moyens de subvenir à des besoins estimés essentiels pour mener une vie décente ». » (source)

Et l’on nous vend l’austérité comme porte de sortie.

Est-on devenus à ce point des Etats de pleutres ? De vendus à la mondialisation ?
Quel pouvoir a l’Europe face à cela ? Quelle est la place des gouvernements des pays dilués dans cette masse ?
Quelle est encore l’importance du social dans l’économie mondiale ? Est-t-on des arriérés en Europe lorsqu’on demande le mieux vivre pour tous ?

On critique la Chine pour son non-respect des droits de l’homme, pour son manque de mesures sociales ; dans le même temps, on essaye de les concurrencer sur le même terrain.
Personnellement, je ne souhaite pas vivre comme en Chine ; et vous ? Pensez-vous que notre modèle doive être celui des chinois ? Celui des Etats-Unis ?

Le problème est que nous n’avons pas de véritable Union Européenne.
Comment peut-on expliquer que les États-Unis, dont les principaux indicateurs se portent plus mal que ceux de l’ensemble de l’UE, et le Japon, dont la dette publique a atteint 225% du PIB, puissent émettre des obligations à dix ans à des taux d’intérêt inférieurs à 2% alors que certaines nations de la zone euro sont contraintes d’emprunter à des taux de 7% ? La réponse est simple : nous n’agissons pas comme une véritable Union. La seule annonce, crédible, d’une garantie absolue des dettes des Etats mettrait un frein à la spéculation des marchés.

Comment peut-on expliquer que notre impact soit si faible ?

Les Etats-Unis ne peuvent s’opposer à la Chine ; elle détient toute sa dette. Qu’en est-il en Europe ?

Il y a une piste à explorer tout de même ; et cette piste apporterait de nombreux bénéfices ; c’est de taxer le transport.

Quels en sont les bénéfices ?

1)    Contrer les importations chinoises et étrangères. En taxant le transport, vous obligez la relocalisation d’entreprises.
2)    Impact écologique important. Diminution du transport maritime et routier.
3)    Dopping des productions locales. Alors oui, manger des fraises israéliennes sera beaucoup plus cher. Est-ce un drame ??

Vous pouvez prendre connaissance des implications d’une telle taxe sur le site d’OXFAM ici

Certes, ces mesures se rapprochent de mesures protectionnistes ; mais que vaut-il mieux ? Un peu de protectionnisme pour se battre pour ses idées ; ou se vendre à l’économie de marché ?

Pour encore mieux mesurer les dangers de la Chine, je vous envoie vers cette émission ; très instructive :

La guerre contre la Chine est-elle inéluctable ?

Pour terminer cet article d’indignation pure ; je tiens à mettre en garde mes contemporains. A tirer sur l’AUTRE, on oublie le combat qu’on mène.
Ne vous laissez pas monter les uns contre les autres par les médias.
On culpabilise les agités, on en fait des parias ; on se moque des indignés, on minimalise leur impact.
On décourage les uns en leur disant que leur combat est inutile ; on donne un petit pouvoir à d’autre afin qu’enivrés par la gloire, ils abaissent leur prochain.

Stéphane Hessel nous met en garde :
« La jeune génération manifeste peu de résistance par rapport à ce qui la scandalise et contre quoi elle devrait réagir« , déplore-t-il. En premier lieu, « le scandale » des inégalités sociales, « de la juxtaposition de l’extrême richesse et de l’extrême pauvreté sur une planète interconnectée ».

Nous n’avons pas encore  trouvé de leader, nous n’avons pas notre « Che » ; mais pour citer ma fille de 10 ans : « A quoi ça sert de pleurer pour une semaine de salaire perdu pour se battre,si en fin de compte un salaire ; on en a plus… »

Merci ma fille.

Indignez-vous ET engagez-vous !

A lire aussi :  » 5 raisons pour lesquelles la dette publique n’est pas importante« 

1 commentaire

  1. “La jeune génération manifeste peu de résistance par rapport à ce qui la scandalise et contre quoi elle devrait réagir“

    C’est révélateur d’un problème sociétaire qui ne cesse d’enfler, et qui dure depuis pas mal de temps maintenant selon moi. On n’est pas assez informés, ou plutôt, on ne reçoit pas les bonnes informations.

    Si la jeune génération manifeste peu de résistance, c’est parce qu’elle ne comprend pas les implications qu’ont les changement qui se produisent dans la politique, les lois, le coût de la vie, les assurances, etc… Quand on ne sait pas pourquoi on paie, on paie quand même, on se contente généralement de râler en prétendant que c’est trop cher, mais on paie.

    Faut pas oublier que les gens sont cons (pardon, traitez-moi de con si vous voulez, vous aurez autant raison que moi ;)), qu’ils croient ce qu’on leur dit, et surtout qu’ils ignorent ce qu’on ne leur dit pas, et qu’il ne cherche pas à savoir ce qu’ils ne savent pas.

    En bref, l’ignorance est la grande force des gouvernements, parce que tant que les vaches ne pigent pas qu’elles mangent pour être mangées, elles continueront d’aller au pré.

    Là où le bât blesse, c’est sur internet. Pour une fois, c’est le gouvernement qui est ignorant, et la jeunesse informée. Même un kevin kikoolol sait faire la différence entre un par-feu et pot de moutarde.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s